Listen and Buy this cd at:
  CD Baby

On connaît la capacité du très grand saxophoniste californien Vinny Golia à souffler sans fin en rafraîchissant son inspiration au passage d'un instrument à l'autre. Dans ce disque il en utilise treize (cls, saxs, flûtes, et taragot) pour quatorze morceaux. Le disque a été enregistré très vite, au gré des hasards d'une tournée qui a permis la rencontre. Son mixage, fait après la mort de Kowald par Golia et le preneur de son, Wayne Peet, place le contrebassiste en position d'accompagnateur et on aimerait parfois, surtout dans les premières écoutes, avoir accès aux mannettes. Pourtant le bassiste n'est jamais pris en faute et trouve à se loger avec une promptitude et une pertinence extrême dans le discours de Golia. On a alors un grand plaisir à entendre les deux musiciens improvisateurs se saisir ensemble des notes avec une créativité qui évite formules et modèles dans un style pourtant assez classique : il n'est pas toujours besoin de faire craquer les cadres. Si le disque ne me satisfait pas pleinement cela tient certainement au peu de préparation de l'enregistrement et à l'absence de Kowald lors des stades ultérieurs de production. Le contrebassiste y aurait amené sans doute une différence que Golia et Peet n'ont pu trouver sans lui.
Noël TACHET Impro Jazz