Listen and Buy this cd at:
  CD Baby


Un premier morceau sur l'énergie : on chauffe le sax, c'est parti. Second beaucoup plus retenu. La technique de base reste la même, composé de souffle continu et de chant dans l'embouchure. C'est une sorte de transe qui est recherchée — trop vite ? trop volontairement ? laissons la question ouverte pour écouter.
Il s'agit de rendre le métal filandreux, de changer sa texture, de l'amener à une température et une pression, qui le fassent changer d'état. Shibolet y rajoute la volonté d'entretenir des rapports musicaux justes dans une forme de prière.
La troisième pièce joue sur la rapidité, les collisions, les accidents, les explosions lorsque deux notes se cognent. Shibolet fait glisser les notes sur le fil d'un discours vibrant à tous les sens du terme, comme une corde, en nœuds et ventres qui vont vite, comme les fréquences du son aussi, trop pour être suivis. Finalement Shibolet vire à 180°, lenteur et rencontres horizontales, pliages et couches de son, comme une descente dans de l'élémentaire ancien.
Noël TACHET Impro Jazz